En savoir plus sur nos brosses à dents...


du bambou naturel


Le bambou utilisé pour la fabrication de nos brosses est un bambou 100% naturel, biodégradable, non traité et labellisé FSC. Le bambou utilisé pour fabriquer nos brosses s'appelle le  bambou "Moso". C'est le bambou qui à la croissance la plus rapide au monde: jusqu' à un mètre par jour, ce qui en fait une matière première biodégradable et renouvelable à l'infini puisqu'il peut atteindre la taille de 30 mètres de hauteur!


Il
présente un second ENORME avantage: il naturellement résistant et sa résistance naturelle lui permet donc d'être cultivé sans emploi d' engrais ni pesticides. C'est pourquoi il est très utilisé dans la fabrication des baguettes chinoises, cures-dents, et autres objets destinés au contact alimentaire.

 

Le troisième avantage du bambou c'est qu'il fixe bien plus de CO2 que les arbres et libère 30% d'oxygène de plus que ceux ci: les bambouseraies sont de véritables "poumons" pour notre planète! 

 

Le quatrième avantage du Moso c'est que ce n'est pas un arbre mais une graminées: comme l'herbe le bambou repousse après avoir été coupé. Sa culture n'entraine pas de déforestation comme les arbres.

 

Le Moso pousse principalement en Asie. Le climat humide Asiatique, et sa saison des pluies abondantes (la fameuse "mousson") est propice à la croissance  rapide du Moso qui le rend extrêmement gourmand en eau.

 

La culture du Moso en Asie ne nécessite pas d'irrigation puisque,  avec la mousson, les précipitations sont suffisantes.

 

La culture du bambou Moso en France est impossible à réaliser sans avoir recours à une irrigation massive, notre climat étant plus sec que le climat Asiatique.

 

Il est donc bien plus écologique de cultiver le bambou en Asie, sur sa terre d'origine que de le cultiver en France. D'ailleurs la technique de fabrication des brosses à dents en bambou est bien trop récente et elle n'existe pas encore en France à ce jour. Nos brosses à dents sont donc fabriquées en Asie par une société certifiée et leader sur ce marché. Les brosses à dents en plastique que l'on trouve dans nos supermarchés ne sont pas fabriquées en France non plus,  l'Asie étant le premier fabricant mondial de brosses à dents. 


des fibres biosourcées


Nos brosses à dents sont fabriquées avec des  fibres en nylon 6.10 ou nylon biosourcé, produit à partir de l'huile issue des graines d'une plante appartenant à la famille des Euphorbiacées, appelée le Ricin. 

 

Plant de ricin (ricinus communis)

 

Des graines du ricin est extrait une huile très visqueuse, appelée "huile de ricin", qui est très utilisée en cosmétique pour sa capacité à fortifier ongles, cils et cheveux.

 

A partir de l' huile de ricin, est fabriqué un composé organique, l'acide sébacique, qui est un acide gras naturel et 100% végétal.

 

Le nylon biosourcé est issu de la réaction entre l'acide sébacique, issu de l'huile de ricin, et un monomère organique. Il est biosourcé à environ 62%. 

 

Les fibres de nos brosses à dents GREEN SMILE se déclinent en 4 couleurs pour la gamme de brosses colorées (bleu, verte, rose et violette) et en noir, au charbon végétal activé, pour la gamme de brosses décorées. 

 

La dureté des fibres est conçue pour s'adapter à toutes les bouches. La finesse des fibres facilite le nettoyage interdentaire.

 

Les fibres de la GREEN SMILE pour enfants sont très douces et adaptées aux dents fragiles des petits. 

 

Conformément aux recommandations des dentistes, il est conseillé de changer sa brosse à dents tout les trois mois car passé ce délai les fibres d'une brosse à dents (que celle-ci  soit en bambou ou pas)  s'usent et perdent alors en performance.

 

Une brosse à dent neuve retire 30% de plaque dentaire en plus qu'une brosse usée!


De plus, les poils d'une brosse à dents usée sont de véritables nids à microbes et favorisent l'apparition des gingivites, parodontites et autres sensibilité dentaires. 
  


nos amis les pandas


Le bambou Moso, qui est utilisé pour la fabrication de nos brosses à dents GREEN SMILE, ne peut pas être consommé par les pandas et ce pour plusieurs raisons. Le panda est une espèce endémique de Chine qui vit dans les montagnes, à environ 3000 mètres d'altitude. Le bambou Moso, lui,  pousse à environ 1000 mètres d'altitude.


La seconde raison est que le panda se nourrit à 80% de feuilles de bambou, ainsi que d'un peu de jeunes tiges tendres et de  pousses qu'il broie avec ses dents afin d'en extraire la pulpe. Or la canne du  Moso est très dure et creuse (presque pas de pulpe): elle n' intéresse donc pas du tout nos amis les pandas.

 

De plus, le panda se nourrissant principalement de feuilles de bambou, il est impossible pour un panda de manger celles du bambou Moso puisque chez cette espèce de bambou, les feuilles sont situées dans la cime du bambou…. soit à plus de 20 mètres de hauteur! Elles ne sont donc absolument pas accessible pour les pandas qui, avec leur 120 à 130 kilos et leur 1m65 de hauteur moyenne ne peuvent pas grimper à la verticale des troncs lisses et flexibles des bambous Moso.

 

Un panda qui escaladerait un bambou Moso casserait le bambou de par son poids et chuterais: ils se contentent donc de manger les espèces de bambou dont les feuilles et les branches sont  à leur hauteur.

 

Femme d' 1m65 au pied d'un jeune Moso...

La dernière raison qui explique pourquoi les pandas ne consomment pas le Moso c'est que les pandas mangent dans une position très caractéristique de leur espèce: ils adoptent une position assise ou semi-couchée sur le dos qui leur permet de dépenser moins d'énergie (voir photo).

 

Il serait "fantaisiste" de croire qu'un panda de 130 kilos  puisse grimper puis s'assoir ou se coucher tranquillement au sommet d'un bambou flexible de 20 mètres de hauteur sans chuter lourdement. Les pandas escaladent les arbres, pas les bambous.