une brosse a dents née dans la nature !


Nos brosses à dents sont faites en bambou Moso et en fibres biosourcées (62% huile de ricin).  Le bambou Moso est cultivé de manière durable, sans engrais ni pesticides. A la différence du pétrole qui est une ressource non renouvelable, le Moso peut pousser jusqu'à 1 mètre par jour! Il est naturellement imputrescible ce qui le rend adapté à l'usage agro-alimentaire puisqu'on en fait déjà des cures-dents et de la vaisselle.

 

Nous commençons à nous brosser les dents vers l'âge de 2 ans et nous utiliserons en moyenne 300 brosses à dents tout au long de notre vie. 4,7 milliards de brosses à dents sont ainsi jetées chaque année dans le monde dont 295 millions en France. 

 

Cela représente rien que pour la France 1400 tonnes annuelles de plastique non recyclé qui pourraient être évitées en passant au bambou!  Les brosses plastiques ne sont pas recyclables car il est impossible de séparer les différentes matières premières qu'elles combinent (plastique, silicone antidérapant sur le manche, fibres en nylon). Or, il existe autant de filières de recyclage que de matières premières utilisées. 

 

Pire encore, les objets fins  en plastiques tels que les brosses à dents, les pailles et les stylos passent au travers des machines de tri et se retrouvent bien souvent directement dans la mer ou elles où elles mettent  jusqu'à 10 siècles, pour se dégrader entièrement! Les brosses à dents de vos parents, grands parents et arrières grands parents sont donc toujours quelque part dans la nature...

 

Environ 8 millions de tonnes de déchets plastiques sont déversées inutilement chaque année dans les mers et océans du monde.

 


le plastique c'est pas  (du tout) fantastique !


Les plastiques sont  fabriqués à partir de pétrole. Pourtant nous les insérons dans nos bouches et celles de nos enfants en moyenne 2 à 3 fois par jour et 365 jours par an lorsque nous nous brossons les dents…Les brosses à dents "classiques" combinent plusieurs types de plastiques, du nylon et du silicone anti dérapant,  tous issus de la pétrochimie. 

 

Beaucoup de  plastiques contiennent également du Bisphénol A (appelé aussi du "BPA"), qui est un perturbateur endocrinien très puissant. Dans les années 1930, on utilisait le BPA comme œstrogène synthétique pour remplacer les hormones naturelles des femmes ménopausées…

 

Cet usage fut mis de côté, mais les fabricants de plastique lui ont trouvé d’autres utilités: monomère et antioxydant pour la fabrication des plastiques.

 

Le BPA favorise l'apparition de maladies telles que divers types de cancers, maladies cardiaques, obésité, troubles du comportement, mais aussi des troubles de la fertilité et de la reproduction.

La contamination humaine par le BPA se fait principalement par contact buccal et par ingestion bouche mais également par contact manuel.

 

 

Une fois dans l'organisme, le BPA est stocké et peut y subsister durant plusieurs mois voir plusieurs années.

 

Une étude à mis en évidence que 95% de la population est contaminée par le BPA , et ce sans même le savoir. 



faites un geste pour la planète: réduisez vos déchets plastiques!